La marche, éloge de la lenteur

Voyager à pied pour découvrir le monde en prenant son temps

« Jamais je n’ai aussi bien pensé, n’ai autant vécu, n’ai aussi bien été moi-même que dans les longs voyages que j’ai fait seul à pied. » Théodore Monod

Marcher: mettre un pied devant l’autre et répéter ce geste à l’infini. On n’a encore rien trouvé de mieux pour aller plus lentement. C’est donc le moyen de déplacement idéal pour ceux qui veulent découvrir le monde en prenant leur temps. Le voyage à pied a cette particularité de nourrir à la fois le corps et l’esprit. Avec la marche, le corps s’active dans un roulement doux et régulier. L’esprit, lui, navigue entre introspection et méditation, offrant une excellente gymnastique cérébrale.

IMGP0760Le voyage à pied est un passage initiatique. A différents moment de la vie, il nous donne l’opportunité de nous découvrir et de devenir.  Il permet de faire le tri. Les souvenirs font souvent irruptions lorsque l’on marche. On peut parfois les envisager sous un angle nouveau. et quand cela est nécessaire, se réconcilier avec son passé. La vie nomade apporte de l’humilité. Elle nous soumet à une vision juste de ce que l’on est vraiment avec nos forces et aussi nos faiblesses. Marcher permet de faire le point avant d’envisager une nouvelle étape.

Nos vies actuelles sont bien remplies, peut-être un peu trop même. Ceux qui ont déjà expérimenté la marche pendant plusieurs jours, semaines, savent le sentiment de liberté qu’elle procure. Revenir à l’essentiel, c’est une des raisons principales de choisir de voyager à pied. D’abord, on emporte que le strict nécessaire. Chaque objet est choisi avec discernement: utile ou futile? Vais-je l’utiliser tous les jours? En effet, sous l’effet du poids d’un sac trop rempli, la marche peut vite devenir une torture. Alors, par la force des choses, on apprends à se détacher du superflu. Le dépouillement peut aussi faire renaître en chacun la capacité d’émerveillement, une faculté souvent affaiblie par nos vies trop chargées. Ressentir la pluie sur son visage, emplir ses poumons de l’odeur de la mousse humide dans un sous bois, écouter  la nature, le souffle du vent, le bourdonnement des insectes, le ruissellement de l’eau, le chant des oiseaux, contempler un paysage en s’imprégnant de chaque détail, apprécier la chaleur se dégageant dans son corps après avoir avalé une gorgée de thé. Faire communier la nature avec son corps. Vivre en pleine conscience.

22042010-IMGP1905

Marcher donne une autre dimension à l’espace et au temps. Habitués au quotidien à vivre à cent à l ‘heure, gavés d’écrans qui cultive l’immédiateté, nous perdons nos repères spacio-temporels. Une semaine passe comme une heure, un mois comme un jour… Tout est toujours plus rapide, plus proche. Quand on marche, il arrive toujours un moment où l’on ne sait plus trop depuis combien d’heures on est partis et l’on a l’impression que l’on pourrait continuer pendant des siècles. La lenteur c’est le luxe de voir chaque grain de sable s’égrener dans le sablier, c’est vivre chaque seconde comme un goutte à goutte. Approcher lentement les paysages. Qu’y a-il derrière cette montagne? Il nous faudra peut-être deux jours ou même trois pour le découvrir. On finira sans-doute par faire partie de ce col et lorsque l’on contemplera la vue depuis le sommet, chaque goutte de sueur que nous aurons versé pour y arriver réveillera l’intensité et la beauté de ce que nous verrons.

17042010-IMGP1398

Poème Navajo

 » Que mes pas me portent dans la beauté

Que mes pas me portent tout le long du jour

Que mes pas me portent à chaque retour de saisons

Pour que la beauté revienne

Beauté des oiseaux

Beauté joyeuse des oiseaux

Que mes pas me portent sur le chemin gorgé de pollen

Que mes pas me portent dans la danse des sauterelles

Que mes pas me portent dans la rosée fraîche

Et que la beauté soit avec moi

Que mes pas me portent vers la beauté qui me précède

Que mes pas me portent vers la beauté qui me succède

Que mes pas me portent vers la beauté du ciel

Que mes pas me portent vers la beauté qui m’entoure

Que mes pas me portent dans la vieillesse, sur un chemin de beauté, vers une vie nouvelle

Et dans la beauté je marcherai 

Dans la beauté je marcherai…  »

Commentaires de Facebook

Poster un commentaire

CommentLuv badge